Personne n'a dit que vous vous en sortiriez vivants ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 He who fights with monsters might take care lest he thereby become a monster.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sadie Smith

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: He who fights with monsters might take care lest he thereby become a monster.    Ven 25 Mar - 19:39

jeu de simulation human-epic

Nom : Smith
Prénom : Sadie
Alias (le cas échéant) : Sad.
Age : 28 ans
Profession/activité : Chef de meute des loup-garous de Redemption.

Apparence physique :

    Mesurant un mètre soixante-dix, fine avec de longs cheveux châtains lui arrivant aux épaules, si, du haut de ses vingt-huit ans, Sadie peut dégager une impression de fragilité, l'éclat fauve du prédateur qui durcit son regard dément vite cette première – et fausse – appréciation. Lorsqu'il se fait plus défiant, un sourire narquois, un trait malicieux, vient bien souvent l'agrémenter pour narguer défier quiconque de la remettre à sa place ... Svelte mais souple et musclée pour la course, Sadie possède une force propre à ceux de son espèce, environ égale à celle d'un homme bien musclé … Et des crocs aiguisés dont elle sait se servir. Sous sa forme humaine, les autres points qui la distinguent des humains sont une température interne un peu plus élevée (plus ou moins 41 degrés), une capacité de guérison et résistante à la douleur, efforts physiques et pertes de sang sensiblement plus élevée que la moyenne humaine, des canines plus aiguisées, une mâchoire plus puissante, une fréquence cardiaque de 90 battements/minute, une audition qui lui permet d'entendre des sons jusqu'à 40 kHz (20 kHz chez l'homme), une fréquence de 90 pulsations par minute, jusqu'à 200 lors d'efforts importants. Son odorat lui permet de détecter un animal à 270 m contre le vent et sa morphologie lui offre un angle de vision à 250 ° (180 ° chez l'homme). Des capacités qui se retrouvent dans sa forme canine, avec en plus, et bien, les poils. La nuit, lors de ses métamorphoses, elle prend la forme d'un  mackenzie valley wolf gris, tout aussi svelte mais également tout aussi endurant. Et sensiblement plus dangereux.

Gouts et dégouts :

    Ceux de n'importe quel grand prédateur. La chasse et le sang. La course, le vent qui claque contre les muscles et glace les poumons tandis que la foulée s'accélère, l'ouverture qu'on attend depuis le départ suivie de la satisfaction d'enfoncer enfin ses crocs dans la gorge de sa victime et de sentir la vie la quitter peu au rythme de ses pulsations … L'excitation de la chasse est ce qui la fait vivre, qu'il s'agisse d'animaux, ou, bien plus souvent dans un milieu urbain comme celui de Redemption, de simples humains. Ainsi bien sûr que le fait de gérer sa meute : les compromis s'y réglant à coups de crocs, sans concession. Bien sûr, on peut la défier, tant qu'on est près à en payer le prix. Si elle est intransigeante, Sadie est cependant loyale, et tient jusqu'au fond de ses tripes à son territoire et sa meute, et ce qu'elle y a forgé … Ce qui ne l'empêchera pas de prendre les mesures qui s'imposent quand il s'impose – la mort faisant régulièrement partie du lot. S'il est bien une chose qui la crispe cependant, ce sont les vampires, d'un part parce qu'ils sont tout simplement les ennemis naturel de sa race et enfin et surtout parce que des cadavres qui se baladent à loisir, elle trouve ça proprement répugnant. Ça, ainsi que tout ce qui entre dans le domaine des « bons sentiments » humains, qu'elle trouve particulièrement ridicules, en plus d'être inutiles. Il faut avoir du temps à perdre pour se préoccuper d'avoir des choses telles que le remord ou une conscience … Du temps qu'elle préfère occuper à quelque chose de plus constructif. Pour sa part, elle ne vit que selon deux préceptes : la loi du plus fort, celle du wild pour les fans de Jack London. Elle a la mentalité de l'animal chasseur, qui considère qu'il est tout aussi normal de tuer ce qui s'oppose à nous ou qu'il est nécessaire de tuer que d'être tué si l'on tombe sur un adversaire plus fort que ça. Si elle méprise cordialement les grands drames ou l'auto-apitoiement, Sadie reste également clairement dubitative face aux grandes réflexions existentielles … Elle vit, point. Et qu'on ne lui demande pas de rendre des comptes.  

Qualités/défauts :

    L'une des caractéristique les plus frappantes de Sadie est son franc-parler. Quand elle pense quelque chose, elle le dit, sans autre forme de procès. D'un côté, c'est une bénédiction, puisque l'on peut connaître ce qu'elle pense de telle ou telle chose sans grande difficulté, et qu'elle ne perdra pas son temps en détours face à une situation difficile. D'une autre côté, elle peut se montrer souvent adepte d'à priori, en particulier en ce qui concerne la « sentimentalité humaine », et inutilement blessante. Agressive plus souvent qu'à son tour,  si elle n'a cure de souffrir ou de se faire blesser, elle n'aura pas plus de remords quant à blesser physiquement ou faire souffrir quelqu'un si elle l'estime nécessaire. Nullement adepte de la violence gratuite cependant, elle ne blesse et ne tue que lorsqu'elle chasse ou estime avoir quelque chose à faire payer. Créature d'instinct, si Sadie frappe et agit souvent  selon l'impulsion du moment, elle n'en reste pas moins réfléchie : son sang froid et son instinct de chasseuse sont perpétuellement en marche et elle a l'intuition et la capacité d'analyse de l'animal sauvage habitué à la chasse, et aux situation où l'action doit s'associer en permanence avec une conscience accrue de ce qui vous entoure, et des mécanismes qui les activent. Possessive,  Sadie a beau ne pas s'attacher à grand-chose, si elle considère qu'une chose (y compris une chose qui peut bouger et parler) lui appartient, elle le fait douloureusement comprendre chaque fois qu' il le faut. Quoi qu'il en soit, Sadie sait aussi être calme et est alors plutôt agréable à vivre : vivante et volontaire, elle peut même se montrer affectueuse – tant qu'on a pas le mauvais goût de lui faire remarquer. Elle est également loyale, et tient ses engagement : si elle estime avoir une dette avec quelqu'un, elle prendra le temps qu'il faut pour la payer.


Signe(s) particulier(s) :

    Sadie est un loup-garou. De ce fait, elle se change chaque nuit en loup, mis à part les nuits de nouvelle-lune (la nuit, qui influe sur les transformations, n'étant pas présente dans le ciel durant ces moments. En clair, elle est louve la nuit, humaine le jour, sans concession ni la moindre possibilité de se transformer à volonté. Sous ces deux formes, rien ne la distingue a priori d'une humaine ou d'un loup ordinaire, mis à part une force supérieure à celle des deux espèces, notamment dans les mâchoires (elle peut vous arracher un bon bout de chair si elle s'y met, sous sa forme humaine), une taille de crocs légèrement supérieure à celle d'un loup normal, une capacité de guérison bien plus rapide et une température corporelle plus élevée que celle d'un humain normal. Comme tout loup-garou qui se respecte, elle ne supporte pas l'argent, qui non seulement les brûle par simple contact mais est un poison pour leur organisme en cas de blessure - type par balle ou dague en argent.

Équipement ou armes notables :  

    Quand on possède une mâchoire – tant sous forme de loup que forme humaine - pouvant exercer une pression entre 200 et 300 kg/cm² (contre 60 a 65 kg/cm² chez le chien), ça peut sembler quelque peut superflu. Elle garde néanmoins sous sa forme humaine un long couteau de chasse, attaché à sa jambe/cuisse et dissimulé sous les vêtements, pour les cas d'urgence.


Histoire personnelle :

    Sadie est née le 23 Novembre 1987, à Redemption. fille de Larry Smith, petit employé de banque, et de Louise Smith, mère au foyer, elle est l'aîné des trois enfants qui composeront le foyer par la suite. Fillette normale s'il en est, bien qu'un peu casse-cou sur les bords et parfois peste à ses heures, sa jeunesse se passe sans grandes histoires jusqu'à ce qu'en 97, elle parte jouer en cachette dans un chantier abandonné près du fleuve avec sa voisine et meilleure amie de l'époque, Millie. Les deux, ne voyant pas le temps passer, s'y attardent jusqu'à la nuit tombée - elles trouveront bien une excuse à donner aux parents, et chacune peut bien prétexter avoir passé la soirée chez l'autre ... Jusqu'à ce qu'un grondement sourd n'interrompe les réjouissances. Millie n'a guère le temps de souffrir. L'attaque du loup-garou, la prenant à la gorge, la tue presque sur le coup. Sadie, elle, n'a le temps d'être mordue qu'au bras - c'est l'arrivée d'un groupe de dealers venu squatter les lieux qui la sauvera, ces derniers prenant même le soin de l'amener à l'hôpital ... S'attirant au passage plus d'un regard soupçonneux de la part des infirmières. Encore en état de choc, Sadie rentre néanmoins à la maison. Sa convalescence, bien qu'un peu rapide, se passe bien ... Jusqu'à la nuit du vingt-huitième jour qui suivit sa morsure, jour de sa première transformation en louve. Ne contrôlant encore rien, Sadie réagit au plus mal face à la panique et l'agressivité qui s'empare de ses parents à ce phénomène, et finit par se jeter sur eux pour les mettre en pièce. Le même sort sera réservé à tout ce qui crie, y compris sa petite soeur. Seul le cadet, dans son berceau à l'étage, sera épargné. Sadie prend ensuite la fuite, trouvant refuge dans les entrepôts abandonnés situés à moins d'un kilomètre de chez elle, en bordure de fleuve. C'est là qu'elle finit par tomber sur la meute principale de loup-garous de Redemption, menée par leur chef Karen. Se prenant d'affection pour la jeune louve,et se considérant en partie responsable de son sort, dû à un membre renégat du groupe - qui avait fini entretemps dévoré par la troupe - cette dernière la prit sous son aile. Elle lui apprit tout ce qu'il y avait à savoir, à chasser, connaître ses alliés et ennemis, les facettes les plus obscures de la ville, se contrôler lorsque cela était nécessaire, se défendre, et tout le reste ... Autoritaire mais attentive, elle veille également à ce qu'aucun autre membre de la meute ne lui porte atteinte ... Ceux qui s'y risquent n'ayant pas généralement suffisamment de leur vie pour le payer. Elle lui inculque également les règles de la meute, instaurées depuis que le père de Karen, décédé depuis, avait pris le pouvoir : celle autorisant à tuer librement les humains, quelles que soient les circonstances, tant que ce dernier a déjà lui-même tué (la capacité de reconnaître d'instinct un autre "chasseur" étant inhérente à leur espèce.), suivant le principe selon lequel quiconque a tué un jour doit s'attendre à être tué à son tour. Toute effraction à cette règle est punie de mort ... de même par souci d'équité, que sera punie toute tentative de s'interposer entre un loup et une proie répondant aux critères donnés. Une limitation qui commence à en irriter certains cependant, avides de chair fraîche, et plus encore de victimes égarées à se mettre sous la dent ... Jeunes filles ou enfants à la chair tendre, innocents qui croquent sous la dent. Une mutinerie finit par éclater en 2008, menée par Silver, un -disons-le- jeune con rebelle de base, qui a grandi dans la meute en même temps que Sadie. Ce dernier réussit à tuer Karen au cours d'un duel, prit le contrôle de la troupe et Sadie comme comcubine, avec l'intention de faire une descendance qui perpétuerait sa "lignée". Cette dernière prit son mal en patience, et, un an plus tard, lui trancha la gorge par un coup de dents en traître. Elle mata ensuite le reste de la rébellion, reprenant ainsi la tête de la meute, qu'elle recadra grâce à ceux qui étaient restés fidèles aux principes de Karen, pour les réinstaurer définitivement. Elle reste à ce jour chef des loups-garous de Redemption.


Trivia (Détails importants mais trop anecdotiques pour figurer dans la biographie)

     
  • Si Sadie a un goût prononcé pour la viande – la viande crue, il s'entend, sous toutes ses formes, elle a également un penchant un peu plus inattendu : le Coca Cherry. N'allez pas demander d'explications.
  • Allergique aux moyens de transports typiquement humains type voiture, train, ascenseur, etc … préfère de loin se servir de ses pattes.
  • A une capacité de guérison supérieure à celle des humains … Mis à part quand de l'agent est impliqué : l'argent étant un poison pour son organisme, une blessure par balle en argent peut s'avérer vite mortelle si elle est mal soignée …
  • N'a absolument pas l'instinct maternel, et pas la moindre intention d'être enceinte un jour. Elle boufferait ses enfants – et en tout premier lieu l'autre responsable.


Quelles sont les motivations de votre personnage, à son arrivée dans la ville de Redemption ?

    Sadie étant né à Redemption, son ambition de départ a vraisemblablement été de sortir du ventre de sa mère … Blague a part, Sadie est très attachée à cette ville et plus particulièrement à son territoire ainsi que celui de sa meute près du fleuve, n'ayant connu que Redemption puisqu'elle n'en est jamais sortie. C'est sa ville et elle n'a pas la moindre intention de la quitter de sitôt … C'est là qu'elle vivra, là qu'elle mourra quand l'heure sera venue. Ses motivations premières restent bien évidemment la chasse, la défense de son territoire, et gérer sa meute en y exerçant son autorité pour en faire quelque chose dont elle puisse être fière.


Exemple de RP (minimum 20 lignes, décrivant l'arrivée de votre personnage à Redemption, où une période clef de son existence s'il est né ici) :

    Assise sur une butte qui surplombait le patchwork de rues et de bâtiments, ses jambes nues – dépassant de la chemise taille homme qu'elle portait – repliées devant elle, Sadie contemplait sa ville. Sur la colline qui avait vu Silver tomber un an plus tôt, la moitié de la gorge emportée en un trou béant qui souriant bêtement, le soleil avait entamé de se lever. Elle avait gagné, ce jour-là. Après tout ce temps, elle avait finit par gagner. Et un an après, les rayons du soleil matinal étaient là une fois encore pour accueillir son triomphe. S'étirant paresseusement, elle laissa son regard s'égarer sur les immeubles entrelacés de rayons mordorés qui se découpaient sur la ligne d'horizon. Les bribes d'une chanson de son enfance, une chanson humaine, lui revinrent en tête, et ses lèvres se mirent à remuer doucement au rythme d'alouette, gentille alouette … Du haut de ses vingts huit ans, âge qui commençait à se faire respectable pour un loup-garou (quiconque passant la quarantaine finissant généralement par être mis à mort plus ou moins proprement selon les cas, tant pour son propre bien que pour celui du reste de la meute), elle était à la tête de la seule meute reconnue comme telle de Redemption (les autres ne faisant généralement pas long feu quand ils se frottaient aux siens), et , si elle ne faisait pas l'unanimité, savait suffisamment bien se servir de ses crocs pour se faire respecter. Makgré ce que certains, y compris de son propre clan, pouvaient penser, elle aimait les siens ...tout cela, ce qu'elle y avait construit, était à elle, et la ville un terrain de chasse des plus excitants. Et sa vie, telle qu'elle était actuellement, lui convenait on ne peut mieux. Elle rejeta la tête en arrière, partant dans un grand éclat de rire, avant de se relever. Assez de poésie et de philosophie à deux francs cinquante pour la journée. Les petits n'allaient pas se gérer tout seuls, et ils avaient tendance à se disperser quand elle n'était pas dans les parages … Elle récupéra les lunettes de sa proie de la nuit qui gisait sur le sol, joyeusement éventrée, éviscérée et grignotée – un petit loubard de gang qui se la jouait roi du monde sur sa colline, ainsi que feu l'ex propriétaire de la chemise qu'elle avait sur le dos, essuyant le sang qui en maculait les verres d'un revers de la manche avant de les chausser. La journée promettait d'être magnifique.


Acteur/trice incarnant votre personnage :Michelle Monaghan.

Citation :
Je certifie avoir plus de quinze ans, avoir pris connaissance du règlement et jure solennellement de le respecter si je ne veux pas mériter un aller simple pour le bureau du Maire.
Alexis

Comment avez-vous connu le forum ? Mon petit doigt, ce grand bavard, m'en a parlé.
Code du règlement :check by Jordy
Questions, commentaires, suggestions : (APRES avoir lu le règlement) Nope


Dernière édition par Sadie Smith le Ven 20 Mar - 21:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr Jordan Cavanaugh
Admin
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: He who fights with monsters might take care lest he thereby become a monster.    Lun 30 Mai - 21:23

Ah ben moi qui me demandais d'où venaient les puzzles humains... maintenant je sais.

Allez, bienvenue chez toi, ma belle.

_________________
"Fairy tales do not tell children that dragons exist. Children already know that dragons exist. Fairy tales tell children that dragons can be killed."
G.K. Chesterton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
He who fights with monsters might take care lest he thereby become a monster.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU] A MONSTER ATE MY HOMEWORK : Chasser les monstres de votre lieux de travail ! [Gratuit]
» [JEU WINDOWSPHONE 8.X - UNIVERSITY] L'école des monstres [Plus Disponible]
» MONSTERS LEGACY AVEC 3 BUSTES
» Austen et les zombies, le retour (S&S and sea monsters)
» Monsters vs Aliens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nightmare City :: Registres :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: