Personne n'a dit que vous vous en sortiriez vivants ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ¡ Viva la Revolución ! - Hay que endurecerse, pero sin perder la ternura jamás.

Aller en bas 
AuteurMessage
Andy Griffith

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 18/05/2011

MessageSujet: ¡ Viva la Revolución ! - Hay que endurecerse, pero sin perder la ternura jamás.   Mer 18 Mai - 22:09

Nom :Griffith
Prénom :Andreas
Alias (le cas échéant) :Andy, Ratboy
Age :
Profession/activité :Technicien, biochimiste, stratège et chargé de la sécurité chez les mercenaires. Homme de confiance de Jackson Rippner. Ex-chercheur et révolutionnaire chez les Namtacks.

Apparence physique : (min 6 lignes)
    Épais comme un sandwich SNCF, comme dirait l'autre, de taille moyenne, cheveux bruns, yeux noisettes, avec des cheveux un peu trop longs qu'il ne couperait pas pour tout l'or du monde, des lunettes et une barbe taillée, Andy a le physique du geek qui s'assume. Qui s'assume certes, mais qui s'entretient … Faut pas pousser, on ne parle pas là d'un accro à WoW non plus. Ses traits de visage relativement fins et ses yeux le rendent assez agréable à regarder … Même si malheureusement pour lui, le « type geek » a sensiblement plus de succès auprès de la gent féminine (qui a dit fangirls ?) que de la gent masculine. Niveau vêtement, le rituel matinal est toujours le même : chemise blanche non boutonnée au col, manches retroussées pour ne pas le gêner – et certainement jamais rentrée dans le pantalon – cravate desserrée, jeans et baskets quel que soit le temps, même au plus fort de l'été. De toutes faons, dans son cas, les manches longues s'imposent, car ayant passé l'essentiel de son existence en vaisseau spatial, il ne bronze pas : il crame. Mince à tendance très mince voire osseuse, au premier regard vous vous direz probablement qu'Andy n'a pas la moindre idée de la définition du mot muscle. Et bien … Au final, vous auriez raison. Ce dernier est loin d'être un grand sportif, et s'il a énormément d'endurance (qui tient en grande partie de son sens naturel de l'acharnement), il vaut mieux ne pas lui confier une charge trop physique … En gros, évitez de lui demander de vous donner un coup de main pour déplacer vos meubles le jour de votre déménagement, vous ne réussiriez qu'à lui donner un tour de reins. Nullissime pour tout ce qui touche au combat, il est particulièrement mauvais quand il s'agit de viser. Phénomène qui n'a fait que s'accentuer depuis qu'il a perdu un oeil à la suite d'un décollement rétinien non soigné - fruit d'une vieille et longue histoire.

Gouts et dégouts : (min 7 lignes)
    Plus idéaliste qu'il n'y paraît, on peut qualifier Andy d'optimisco-pessimiste: quelqu'un qui considère que le monde n'est pas aussi beau que ce qu'il devrait être. S'il apparaît froid et assez scolaire, Andy est un passionné, dont le perfectionnisme frise bien souvent l'obsession. Très borné, s'il n'a pas d'intérêt pour quelque chose, il ne reviendra pas sur sa position et n'acceptera de travailler sur un projet qui ne lui plait pas que s'il a quelque chose à y gagner. En revanche, à partir du moment où il a accepté un projet, il s'y attelle jusqu'à ce qu'il ait été achevé dans son exhaustivité.S'il se décrirait plus réaliste que pessimiste, Andy a un point de vue assez sombre sur les êtres pensants en général, entretenu et exacerbé par les" rencontres" qu'il a pu faire en veillant sur Avalon. Chimiste et surtout biologise hors pair, il nourrit une passion sans borne pour tout ce qui est vivant, et plus encore pour les organismes complexes, leur mode de vie et l'étude des écosystèmes. Posez le devant une fourmilière ou un aquarium avec coraux et étoiles de mer, et vous pourrez venir le rechercher à la fin de la journée sans qu'il ait noté votre absence. En revanche, probablement après avoir vécu des années avec sa mère au tempérament volatile (et somme toute pour le moins effrayant), Andy a un point de vue assez tranché sur ce qui est de sexe féminin : c'est bruyant, futile, et sujet aux crises de nerfs à répétitions. La faute aux hormones.

Qualités/défauts : (min 7 lignes)
    Misogyne, sectaire et régulièrement capable de remarques qui pourraient paraître à la limite du racisme, Andy est quelqu'un qui, une fois qu'il s'est forgé une opinion, considère qu'elle est la seule qui puisse être considérée comme avérée tant qu'on ne lui a pas démontré le contraire par A plus B. Et là encore, sa mauvaise fois naturelle risque de ralentir, voire faire freiner des quatre fers un bon moment le processus d'acceptation ... En gros, si on le braque, il est borné et a vite un caractère de m***e. D'esprit clairement scientifique, Andy a naturellement du mal avec ce qui concerne tout ce qui dépasse le cadre du quantifiable et dulogique, en particulier l'affection et l'émotion, surtout pour des sujets qui le touchent de près. La seule personne à laquelle il dispense ouvertement de l'affection - généralement en privé - est et restera Avalon. Son sens du détail fait de lui un atout de choix si on sait l'exploiter. S'il s'attache peu et généralement à un cercle aussi restreint qu'exclusif, il est cependant capable de faire énormément pour ceux qui ont su capter son affection, et se montre alors presque trop exclusif. Bien qu'étant un génie, Andy reste un meneur, non pas un suiveur, et a besoin qu'on lui fournisse quelque chose dans lequel il puisse véritablement s'impliquer - mais un coup qu'on lui a confié quelque chose, il fera les recherches qu'il faut, et plus encore, pour s'assurer avoir envisagé toutes les solutions qu'il est humainement possible d'apporter. [.....]


Signe(s) particulier(s) :
    Etant le fruit d'un métissage entre Eschir et Namtack, Andy est naturellement plus mince qu'un humain, ayant besoin de moins manger et de moins de sommeil - un trait qu'il a tendance à pousser un peu trop loin en ce qui le concerne. Sa température corporelle atteint les 30° -- celle d'un Namtack normal tournant autour de 20°C, (caractéristique typique des Eschirs) et son coeur est placé à peu près au centre de sa cage thoracique, si ce n'est qu'il est décalé sur la droite et bat approximativement à 95 pulsations par minute.

Équipement ou armes notables :
    Bien qu'il soit un membre à part entière de l'organisation des mercenaires, Andy ne possède pas d'armes - premièrement pour la simple et bonne raison que, comme le dit Rippner, il "raterait une vache dans un couloir" et constituerait donc un danger tant pour lui-même que pour l'équipe. Ensuite parce qu'il ne les aime pas, tout simplement.


Histoire personnelle : (min 20 lignes) 
    (Andreas «Andy» Griffith est né en 6184, au sein de la flotte Namtack, qui traversait alors la nébuleuse d'Andréas, à laquelle il doit son nom. De père inconnu, et né à la suite d'un coup d'un soir, Andy est convaincu d'être le fruit de ce que les humains appellent communément « accident de capote », fait que sa mère n'a jamais ni confirmé ni infirmé jusqu'à son entrée dans l'âge adulte. La seule chose qu'il sache clairement à ce sujet est l'origine de ce dernier, qui lui a transmis la moitié de ses gènes : ni plus ni moins qu'un Eschir, race qui pour les Namtacks est à peu de choses près l'équivalent des Capulets pour les Montaigu. Quoi qu'il en soit, l'image de sa mère forgera la vision qu'il a des ''filles'' : intransigeante, exigeante et avec un caractère à faire rentrer Godzilla dans son terrier la queue entre les pattes et cordes vocales surdéveloppées, elle a cependant un attachement très profond pour son fils, qui est ce qu'elle a de plus précieux et qu'elle est prête à défendre bec et ongles (ou tout autre objet contondant se trouvant à portée) si elle l'estime nécessaire. Cette dernière ayant vite compris que la seule manière qu'Andy ne soit pas rejeté pour être le fils d'un ''dégénéré'' d'Eschir et d'une Namtack, dans une nation aussi chauvine qu'élitiste, est de dépasser intellectuellement tous ceux de sa génération, elle le cadre pour en faire un génie dès son plus jeune âge, ce qui causera entre eux beaucoup de discorde et d'incompréhension jusqu'à l'entrée de ce dernier à l'université, et donc aux dortoirs particuliers hors du champ d'action de cette dernière – mais portera effectivement ses fruits sur le plan des résultats scolaire.)

    Pour sa dernière années de collège, le professeur de biologie appliquée de la classe dans laquelle se trouve Andy, alors âgé de douze ans (la scolarité chez les Namtacks n'ayant pas les mêmes cycles que la scolarité humaine), leur propose, comme travail collectif de fin d'année, de construire en groupes de cinq un projet visant à déterminer un moyen de recréer un écosystème à partir d'une planète non-habitable et vierge de toute vie, quelle qu'elle soit. Le but étant de la rendre habitable en y introduisant tout d'abord de la végétation, puis une vie animale, dont es représentants soient à la fois suffisamment variés et suffisamment compatibles pour perdurer et évoluer. L'idée, qui séduit Andy dès qu'elle est évoquée, va vite le fasciner au point de devenir une obsession. Le développement du projet occupe vite la majeure partie de son temps libre, et à la fin de l'année son groupe valide l'épreuve haut la main, avec les félicitations du jury. Malgré tout, le projet continue de tarauder Andy, qui continuera à y travailler à titre officieux durant ses trois années de lycée.

    A quinze ans, Andy s'est fait suffisamment de contacts dans les réseaux clandestins pour entrer à la fac en en sachant presque autant sur son fonctionnement qu'un deuxième ou troisième année. Il a déjà une idée précise de ce qu'il y fera : rejoindre le groupe clandestin dont il a appris l'existence deux ans plus tôt, qui tente de renverser le gouvernement Namtack, trop intrusif et trop totalitaire, pour construire un nouveau gouvernement fondé sur le libre-arbitre et la garantie des libertés individuelles. D'abord considéré avec une certaine méfiance, Andy est vite accepté au sein du groupe quand il leur propose son projet, pesé et retravaillé, qui leur permettrait de quitter les vaisseaux Namtacks et fonder une planète bien à eux.

    [..........................................]

    Après avoir pris la décision de mettre un point final à la phase «Avalon» de son existence, Andy se recentre plus activement dans les activités révolutionnaires qu'ils avait quelque peu mis de côté au cours des derniers mois. Elles l'occuperont les deux années qui suivirent – de ses 20 ans jusqu'à ses 22 ans – pendant lesquelles il se débrouille pour prendre la tête de l'équipe de chercheurs travaillant pour le conseil – ce qui conféra enfin aux révolutionnaires non seulement une taupe riche en informations, mais également la porte d'entrée suffisante pour mener à bien le coup d'état. La veille de ce dernier, Andy tente de reprendre contact avec Avalon en se rendant dans ses quartiers : on lui répond qu'il est en mission. Soucieux de ne pas trop attirer l'attention sur lui en un moment crucial, Andy renonce. Il est en train de faire demi-tour quand il s'aperçoit que l'armée a investit le vaisseau dont il vient juste de partir : une taupe a dénoncé les activités du Parti auprès du conseil Namtack, et ces derniers sont arrêtés les uns après les autres. Retournant à la chambre d'Avalon, Andy parvient à fracturer le code, et s'empare d'un bracelet de transport défectueux laissé sur le lit. Ce dernier est encore en état d'effectuer un dernier voyage avant de rendre l'âme – Andy le programme pour qu'il l'amène sur B-52, la parie des Eschirs, au cinquante-et-unième siècle – seul endroit de l'univers où la situation politique soit bien trop tendue pour qu'on prenne le risque de venir l'y chercher – et suffisamment chaotique pour lui permettre un camouflage décent le cas échéant. Il y possède un nom qu'il s'efforce de retrouver : Lenn Eddisun, celui que Kali a finalement identifié comme étant son père quelques mois plus tôt.

    En arrivant sur B-52, Andy se trouve en effroi total devant l'état et les mœurs de la colonie. Le sexe s'y fait aussi simplement que la bise au moindre coin de rue, et perdre conscience ne serait-ce qu'une seconde dans la rue revient à se faire débiter en tranches par les revendeurs d'organes. Il s'efforce de ne pas se faire repérer – fait délicat quand on considère qu'il ne parle pas un mot d'Eschir, et qu'il finira probablement pendu par les tripes si qui que se soit apprend qu'il est à-demi Namtack. Cependant, grâce à l'ordinateur inclus dans le bracelet de transport, il parvient à obtenir le vocabulaire suffisant pour arriver à localiser ce dernier – qu'il trouve marié, père d'un enfant de tout juste sept ans et d'un second dans les mois à venir (Caïn ou Jayme selon, respectivement, si sa mère ou son père obtient le dernier mot quant au choix du prénom). Lenn, qui n'était sincèrement pas au courant de son existence, l'adopte aussitôt comme son fils. Il apprend que sa mère avait affirmé à ce dernier qu'elle prenait la pilule – et l'a donc apparemment manipulé en toute conscience pour qu'il lui fasse un fils. Andy se prend également assez vite d'affection pour son petit frère Keraë, gamin débrouillard qui semble avoir hérité de la droiture d'esprit de son père – lequel est pour sa part plus que ravi de se découvrir un grand frère. La seule personne avec laquelle le courant ne passe pas se trouve être la femme de Lenn, Gwenaëlle. Cette dernière s'oppose dès les premières secondes à l'intrusion dans sa famille – d'autant plus dangereuse qu'il s'agit d'un fugitif recherché par l'ensemble du gouvernement Namtack. Andy, de son côté, ne peut pas la supporter depuis la première fois où elle a ouvert la bouche pour se plaindre. Un cessez le feu finit par s'installer néanmoins, pendant lequel Andy se rapproche de son père et de son frère, et où Lenn et lui travaillent à trouver une solution qui lui permettrait de désactiver le traceur qui permet au gouvernement Namtack de pouvoir le localiser. Deux mois après son arrivée, cependant, au beau milieu de la nuit, l'armée débarque pour les arrêter tous les deux : par l'armée Namtack, mais l'armée Eschir, alertée par Gwenaëlle qui a demandé en échange des informations l'immunité pour sa famille. Malheureusement pour elle – et pour Lenn, ce dernier sera exécuté quinze jours après pour haute-trahison, pour avoir hébergé un Namtack au sein de son foyer. Andy, lui, est mis en cellule, où il restera durant deux ans, drogué et régulièrement interrogé, dans des conditions de « logement » qui ferait presque passer Auschwitz pour le Club Méditerranée … La qualité d'hygiène des prisons Eschirs étant ''réputée'' dans toute la galaxie.

    L'étendue de ses qualités de biochimistes finissant par être mis à jour, et en vertu de sa qualité de demi-Eschir, au bout de deux ans il se voit offrir un marché : depuis à présent plusieurs décennies, des essais sont menés pour remplacer une partie du cerveau Eschir pour un système cérébral artificiel. Le dispositif, qui a été installé au départ à leur insu chez les agents du Département de Recherche pour libérer la place nécessaire à l'installation du système leur permettant de voyager dans le temps, ainsi que d'intégrer directement au sein du cerveau un système de traduction en temps réel des langages les plus importants auxquels ils pourraient être confrontés au cours de leur mission, a fini par avoir comme objectif terminal celui de remplacer, à terme, le cerveau Eschir par des cellules artificielles, plus contrôlables, ce qui permettrait de recadrer la population de B-52, devenue de plus en plus incontrôlable au fil des siècles. Refusant catégoriquement, Andy est cependant contraint d'accepter quand la seule alternative qui lui est proposée est de servir lui-même de cobaye pour le projet. Il intègre donc l'équipe de recherche après un peu plus d'un mois de passage à l'infirmerie pour se « retaper », et commence à travailler jour et nuit sur le projet. Un peu plus d'un an après, la Septième Génération des équipements voit le jour, Andy ayant réussi à mêler technologie et chimie pour créer des neurones artificiels ayant des propriétés d'organisme vivant – et ainsi des capacités d'apprentissage que n'avaient pas les générations précédentes, ainsi que des capacités de guérison et de régénération supérieures au neurones humains/eschirs/namtacks, et pouvant remplacer jusqu'à vingt-cinq pour cent -maximum- du cerveau d'origine. Le gouvernement se félicite de son apport au projet – Andy sensiblement moins – et lui confie la charge des études des résultats après implantation du système chez les agents (lesquels ne sont au courant que de la partie traducteur et équipement du processus – pas de la totalité des changements). Travail qui occupe Andy pour encore quelques mois – jusqu'à ce, qu'au cours des entretiens avec les agents en questions, il se retrouve en face d'un certain Jayme Lenn Eddisun, devenu agent pour le Departement de Recherche à peine un mois plus tôt..


Trivia (Détails importants mais trop anecdotiques pour figurer dans la biographie) (facultatif. maximum 6)
  • A la manie de noter tout ce qui lui semble important, ou peut s'avérer être utile, à une très large échelle, dans des carnets qu'il emmène toujours avec lui. En permanence, c'est à dire même en pleine conversation avec quelqu'un, ou pire. A qui lui demande pourquoi, il répond que "toute information peut s'avérer utile un jour, même s'il ne sait pas encore à quoi."


Quelles sont les motivations de votre personnage, à son arrivée dans la ville de Redemption ?
    (insérez votre texte à cet emplacement)


Exemple de RP (minimum 20 lignes, décrivant l'arrivée de votre personnage à Redemption, où une période clef de son existence s'il est né ici) :
    (insérez votre texte à cet emplacement)


Acteur/trice incarnant votre personnage :Jeremy Davies


Comment avez-vous connu le forum ?PIl parait que j'ai épousé un des admins
Code du règlement : Check by Jordanou
Questions, commentaires, suggestions : (APRES avoir lu le règlement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
¡ Viva la Revolución ! - Hay que endurecerse, pero sin perder la ternura jamás.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mousse de lait sur Renéka Viva
» viva espana
» viva portugal!
» [collection] Femme VIVA ( Fleuve Noir )
» Viva La Raza! The Legacy of Eddie Guerrero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nightmare City :: Registres :: Présentations :: Présentations-
Sauter vers: