Personne n'a dit que vous vous en sortiriez vivants ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fifille à son papa ;p

Aller en bas 
AuteurMessage
Joan Doe

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: La fifille à son papa ;p   Ven 29 Juil - 10:14

Nom : Kratides
Prénom : Tisiphone Jacqueline Sofia
Alias (le cas échéant) : Joan Doe
Age : 19
Profession/activité : serveuse à mi-temps à Starbucks / experte informatique, hacker, analyste technique, laborantine et chargée de la vidéo-surveillance pour Requiem.

Apparence physique : (min 6 lignes)
    Du haut de son mètre 55, Joan est petite, le sait et l'assume. C'est également un poids-plume, une petite poupée de porcelaine très délicate dont on a l'impression qu'un geste un peu trop brusque suffirait à la casser. Blonde presque platine, elle a les cheveux longs -- jusqu'aux reins -- et raides et les agrémente de mèches noires, rose barbie, bleu électrique, vert fluo ou violet pétant. Elle maquille son petit minois à grand renfort de khôl, d'eye-liner et de fards à paupières sombres qui lui font un regard de raton-laveur, mais réussissent l'exploit de rendre ses yeux bleus encore plus visibles. Autrefois adepte du "pratique avant tout", elle a adopté depuis son arrivée à la station un look punk-grunge que ne renierait pas Nana Osaki, mais avec plein de touches de couleurs pétantes, et une paire de Doc Martens' dénichée dans un surplus militaire, customisées avec l'Union Jack et des lacets fantaisie. Elle porte de nombreux bracelets, et notamment un bracelet de force auquel elle a attaché une clef de cadenas.

Gouts et dégouts : (min 7 lignes)
    Joan est une fondue de l'informatique. Elle a appris à se servir d'un ordinateur sur celui de sa mère, un appareil amélioré à la technologie alien et à l'âge de neuf ans s'amusait déjà à pirater des systèmes simples. A seize ans, cette passionnée de technologie a découvert les équipements de Requiem et est devenue l'incontestée experte scientifique de l'équipe. Elle est très gourmande et passe sa vie à sucer des bonbons, mâcher du chewing-gum, grignoter des gâteaux ou siroter des sodas blindés de sucre -- sans prendre un gramme la vilaine ! Elle adore le grunge, le métal et le rock, qu'elle écoute à fond les ballons, basses poussées au max et essaie d'apprendre à jouer de la guitare électrique. Elle aime rire et faire plaisir, et est championne de pacman, tetris, chip quest, et autres jeux du même acabit. Elle aime les petits plaisirs simples, comme écouter la pluie tomber en étant bien au chaud dans son lit, emballée dans la couette et avec Raphael en guise de nounours. Elle voue une adoration sans condition et sans borne à Jack, qui lui a sauvé la vie, et admire beaucoup les autres membres de l'équipe. Elle considère Liz comme une sorte de grande soeur à qui elle peut tout confier et est profondément amoureuse de Raphael.

Qualités/défauts : (min 7 lignes)
    Joan a l'immense avantage de ne pas être compliquée. Intelligente, moyennement cultivée, elle est curieuse de tout et aime apprendre de nouvelles choses, mais elle ne se prend pas la tête. Vive, joyeuse, très excentrique, elle a choisi d'afficher une certaine innocence et revendique son complexe de Peter Pan qui la fait s'entourer de peluches, de gadgets colorés et de bonbons de toutes sortes. Elle a beaucoup d'imagination et une grande gentillesse et essaie de toujours accorder le bénéfice du doute aux gens qu'elle rencontre. Elle est souvent excessive et un peu capricieuse et gamine, et on pourrait facilement la croire naïve, bien qu'elle soit au contraire très lucide. Elle est assez boudeuse et peut être très rancunière quand on a fait du mal ou de la peine à l'un de ceux qu'elle considère comme sa famille. Elle est aussi très mauvaise perdante...


Signe(s) particulier(s) :
    En dehors de son look de punkette azimutée ? Joan a toujours sur elle une multitude de bijoux plus fantaisie les uns que les autres, et notamment des boucles d'oreille en forme de bonbons, gateaux, glaces, jouets... et garde toujours sur elle la clef du cadenas qui pend au cou de Raphael.

Équipement ou armes notables :
    Son ordinateur -- ou plutôt ses ordinateurs, car en plus de son laptop personnel (un PC Dell customisé par ses soins à grands renfort de technologie extraterrestre) elle s'occupe de tout le parc informatique de requiem qui contient une salle avec au moins quatre ordinateurs modifiés et toute la vidéo-surveillance. Génération internet, si quelque chose a été enregistré sur une base de données, fût-elle celle du Pentagone, Joan saura la cracker pour retrouver les informations.


Histoire personnelle : (min 20 lignes)
    Sofia Kratidès était anglaise. Officiellement analyste technique dans la Police de la City de Londres, elle était en réalité l'un des agents de Torchwood 1. Femme séduisante, elle avait alors de nombreux prétendants, mais ce bourreau de travail ne leur accordait guère d'attention. Comme de nombreux autres, elle avait tendance à ramener des objets chez elle et s'en servait pour améliorer les capacités de son ordinateur personnel. Elle devait emporter plusieurs de ces artefacts quand elle quitterait Londres. C'est presque par accident que, lors d'un passage du Capitaine Jack Harkness à Londres, elle coucha avec lui. Un coup d'un soir, censément sans conséquence... mais qui en eut une de taille. Enceinte, Sofia préféra ne rien dire à Jack et quitter discrètement Torchwood pour ne pas mettre son enfant en danger et épousa un ancien collègue de la police de la City, Paul Kratidès. Celui-ci avait quitté la police et venait d'accepter un poste d'analyste technique pour une boite privée de sécurité basée à Redemption, Virginie. Sofia accoucha d'une petite fille, nommée Tisiphone, à l'hôpital Charring Cross de Londres, et, quelques semaines plus tard, la petite famille s'envolait pour l'Amérique.
    La mésentente s'installa bientôt entre les époux Kratidès, et ils ne tardèrent pas à divorcer quand Tisiphone avait trois ans. Paul, saisissant l'occasion de promotion qui lui était offerte, partit en Australie avec sa maîtresse pour n'en plus revenir, laissant femme et enfant à Redemption. Sofia dut se contenter de petits boulots et des allocations versées par l'état pour assurer la subsistance de sa fille. Tisiphone grandit donc entre le souvenir de ce père absent et souvent décrié par sa mère, et cette même mère, souvent absente également pour pouvoir payer le loyer, la nourriture et les frais de scolarité. Gamine précoce et curieuse, elle passe des heures dans le grenier de la maison, où sa mère a entreposé ses souvenirs de l'époque Torchwood, et apprend à se servir d'un ordinateur très jeune, s'essayant au piratage dès l'âge de huit ans.
    Tout au long de son enfance, chaque fois que Tisiphone demandera à sa mère où est son père (parlant de Paul, le seul père qu'elle ait connu), Sofia répondra en désignant le ciel ou d'un "dans les étoiles" nostalgique. Dans l'esprit imaginatif de la petite fille, cette réponse énigmatique se transforme en la certitude que son père a été volé par les étoiles. La fillette décide donc un jour de réclamer son dû. Prenant dans le grenier une des armes (non chargées) de sa mère, elle monte sur le toit et essaie de "tuer les étoiles". Sofia, rentrant du travail, voit sa fille de dix ans sur le toit et se précipite pour la faire redescendre. Tisiphone résiste et se débat et, dans un mouvement malheureux, repousse sa mère. Déséquilibrée, Sofia glisse et bascule en arrière. Elle tombe dans le vide et se fracasse le crâne sur les pavés de la cour.
    Tisiphone est récupérée par les pompiers, en état de choc. Aucune charge ne sera retenue contre la fillette. On cherche à contacter Paul en Australie. Mais celui-ci réplique que la fillette n'étant pas de lui, il n'a aucune raison de s'en occuper et coupe la conversation, laissant Tisiphone sous le choc et l'assistante sociale bien ennuyée. Tisiphone est alors placée à l'orphelinat de Redemption. Elle y restera trois ans. TRois années qu'elle détestera. Elle finit par s'enfuir à l'âge de treize ans avec quelques copains, emportant son dossier qu'elle brûle pour qu'on ne puisse pas la retrouver.
    Elle passera trois ans dans la rue, changeant de nom, autant parce qu'elle déteste le sien que parce qu'il est trop rare pour ne pas la faire repérer. Elle adopte donc le nom de Jane Doe, dans un premier temps (une Jane Doe étant le nom générique donné aux corps de femmes non identifiés), puis celui de Joan Doe, sur lequel elle se fixe. Pendant ces trois années, elle survit en faisant des petits boulots au noir, en chapardant dans les magasins ou à l'étalage... et en piratant ponctuellement des bases de données pour quelques minables hackers ici et là. Pour tromper la faim, elle se laisse entraîner dans une spirale destructrice : celle de l'héroïne. A seize ans, c'est une vraie junkie, prête à beaucoup pour sa dose...
    Elle a seize ans quand se produit l'évènement qui changera sa vie. Après avoir accueilli trois étrangers dans leur squat, Joan et ses amis sont massacrés par des créatures sanguinaires. La jeune fille, grièvement blessée, est la seule rescapée. Elle aurait pu y rester, si, tout à coup, un Range Rover n'avait défoncé la porte du hangar...


Trivia (Détails importants mais trop anecdotiques pour figurer dans la biographie) (facultatif. maximum 6)
  • entre deux analyses et autres recherches informatiques, Joan est serveuse au starbucks du coin.
  • Gourmande comme pas deux, elle a toujours des bonbons et des friandises dans son tiroir et fait parfois des gâteaux de bonbons pour les gens de la station.
  • plutôt manuelle, elle aime customiser elle-même ses vêtements et fabriquer des bijoux et des accessoires, et dénicher de objets personnalisés/ables pour les autres.
  • bien qu'elle soit des plus compétentes dans son domaine, elle a parfois 12 ans d'âge mental...


Quelles sont les motivations de votre personnage, à son arrivée dans la ville de Redemption ?
    Recueillie par Jack après l'agression, Joan reste presque un mois en désintoxication chez Jordan, avant d'arriver à la station. Moyennant la promesse de rester clean, Jack lui a offert un toit, de quoi manger, et un foyer -- une famille en somme. Rapidement, Joan découvre le parc informatique de la station et s'y plonge avec délice. Ses talents sont rapidement appréciés à leur juste valeur et, en bidouillant par-ci par-là, elle parvient à booster le système. Depuis, elle est l'experte informatique et la laborantine de la station. Il y a peu, elle a découvert qu'elle était la fille de Jack. Une constatation qui, elle l'espère, ne va pas changer sa vie...


Exemple de RP (minimum 20 lignes, décrivant l'arrivée de votre personnage à Redemption, où une période clef de son existence s'il est né ici) :
    Joan pianotait rapidement sur son ordinateur. Pour une fois, pas de musique dans son antre, même si, par habitude, elle fredonnait. Lucy In The Sky With Diamonds. La première chanson qui lui était venue à l'esprit quand elle avait rencontré Jack. Pourquoi celle-là, d'ailleurs ? Probablement parce qu'elle était archi-stone ce jour-là. La dernière fois. Elle avait complètement décroché par la suite. Grâce à Jack.

    A tous points de vues, Jack avait été son sauveur. Il lui avait sauvé la vie, l'avait tirée de la rue, de la drogue, lui avait donné une place dans une équipe qui, petit à petit, était devenue sa famille... Parfois sévère, souvent bienveillant, et peut-être plus indulgent qu'il ne l'aurait fallu, il représentait la seule figure paternelle que la gamine ait jamais connue. Joan aimait Jack. Elle avait pour lui cette espèce d'adoration inconditionnelle que toute petite fille a pour son papa. Il était son héros, et elle ne cherchait pas plus loin. Pourtant, et malgré toute la tendresse qu'elle avait pour lui, jamais il ne lui était venu à l'esprit une seule seconde que Jack pût être plus pour elle que ce héros magnifique. Jusqu'à deux jours plus tôt...

    Pour la première fois depuis qu'elle travaillait pour l'équipe, elle avait eu à faire des prélèvements ADN sur les membres du groupe, pour les isoler par rapport à l'ADN d'autres victimes. Lorsqu'elle en était arrivée à analyser l'ADN de Tara, il s'était avéré à ce point altéré et modifié, que la machine s'était affolée et qu'il avait fallu une heure pour la reparamétrer. Sans doute avait elle rentré un paramètre qu'elle n'aurait pas dû quand elle avait soumis l'ADN de Jack. Car une heure plus tard, l'ordinateur lui annonçait avoir trouvé une correspondance. Une correspondance qui l'avait laissée interdite...

    Quand elle était petite, elle demandait souvent à sa mère où était son papa. Et, immanquablement, Sofia répondait en désignant le ciel, froidement. Parfois, quand elle était de bonne humeur, elle se fendait d'un "quelque part dans les étoiles" nostalgique. Et pendant des années, Joan avait cru que Paul Kratides, son père, avait été volé par le ciel. C'était la raison pour laquelle, quand elle avait eu dix ans, elle avait essayé de tuer le ciel... et n'avait réussi qu'à tuer sa mère. L'assistance avait tenté de contacter son père. Mais quand Paul avait répondu... Joan se souviendrait toute sa vie de sa voix dans le haut parleur du téléphone. "Tisiphone ? Cette bâtarde ? Qu'elle crève, elle n'est même pas de moi !" et ce "la" interminable qui indiquait qu'il avait raccroché, laissant la fillette désemparée dans le bureau de cette assistante sociale qui la regardait, bien embêtée. Ce n'avait été que plus tard, quand elle avait volé et détruit son dossier avant de s'enfuir de l'orphelinat, qu'elle avait compris que sa mère était enceinte quand elle avait épousé Paul. Et que, quelque part, elle avait un père qui ignorait probablement jusqu'à son existence. Sûrement en Angleterre, patrie de Sofia.

    La jeune fille cliqua une dernière fois sur le bouton pour relancer l'analyse et se mit à faire tourner son fauteuil. Elle ne refaisait l'analyse que par acquis de consicence, car elle savait déjà quel serait le résultat. L'ADN ne ment pas, et, à moins qu'il n'ait un jumeau secret, Jack - son jack, avec son sourire, sa voix, sa tendance à ne jamais rien prendre au sérieux et à draguer tout ce qui bouge - Jack, donc... serait bien ce père inconnu qu'elle s'était promis de retrouver un jour... Toute la question, à présent, était de le lui dire, et c'était pour le moins... délicat.


Acteur/trice incarnant votre personnage : Avril Lavigne


Comment avez-vous connu le forum ?
Code du règlement : Check by The Captain
Questions, commentaires, suggestions : (APRES avoir lu le règlement)


Citation :
Je certifie avoir plus de quinze ans, avoir pris connaissance du règlement et jure solennellement de le respecter si je ne veux pas mériter un aller simple pour le bureau du Maire.
x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain Jack Harkness
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 08/01/2010
Age : 31
Localisation : Same old, same old.
Emploi/loisirs : You really don't wanna know.
Humeur : ..... *smug grin*

MessageSujet: Re: La fifille à son papa ;p   Lun 3 Oct - 19:42

Bienvenue chez toi, ma toute belle ... Tu peux t'installer, ta chambre est déjà prête !

_________________

Try again, fail again. Fail better. [Samuel Becket]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nightmare-city.forumactif.org
 
La fifille à son papa ;p
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un papa qui veut faire plaisir à son fiston
» Au diable Papa
» avec papa RIEU ...
» petit papa noel quand tu decendras du ciel n'oublie pas mon petit soulier..
» enterrement du papa de Mick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nightmare City :: Registres :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: